Les voyages de Pino et Divento reporTerres des jardins et vergers de la chouette

Les voyages de Pino et Divento reporTerres des jardins et vergers de la chouette

Episode 1 : Le Rendez-​vous place de l’étoile à la Mongeotte.

 

C’est un ven­dre­di matin d’Avril. Il fait déjà doux, pas encore chaud, cela annonce timide­ment ce print­emps cher aux jardiniers.

Pino et Divento pour leur pre­mière aven­ture ont rendez-​vous à La Mongeotte avec Emmanuel, l’an­i­ma­teur du site. Ils sont chaleureuse­ment accueil­lis par ce sym­pa­thique jar­dinier très expéri­men­té au beau milieu de la place de l’étoile.

Nos deux reporTerres ne cachent pas leur sur­prise devant ce spec­ta­cle sur­prenant et inat­ten­du. Ils ont la sen­sa­tion d’être dans un autre monde de ver­dure et de plan­ta­tions potagères et fruitières organ­isées en étoile à huit branches.

Leur éton­nement aug­mente lorsqu’ils s’enfoncent avec leur hôte dans une des allées de charmilles qui les mène en con­tre­bas à un petit sous-​bois bor­dant de mag­nifiques potagers bien ordon­nés et tra­vail­lés dans une terre riche. Tout est encore en demi-​sommeil comme il se doit en cette saison.

Galerie de 15 photos

(Cliquez sur la pho­to pour visu­alis­er la galerie)

Cette bal­lade bucol­ique mon­tre à quel point on peut à la fois cul­tiv­er sérieuse­ment et créer des espaces naturels de détente verte. Il y a quelques 100 par­celles sur ce site dit de « La Mongeotte ». Les autres amis jar­diniers ren­con­trés sur le site regret­tent que toutes ne soient pas attribuées tant il y a à faire et à créer sur ce beau site ou la con­vivi­al­ité est la règle. Tous sont d’ailleurs prêts à partager avec plaisir leur savoir-​faire avec de nou­veaux arrivants. Et c’est bien là l’esprit des Jardins et Vergers de la Chouette.

Vidéo de 1“46

(Cliquez sur    pour visu­alis­er la vidéo)

En ren­trant de cette pre­mière escapade dans leur base secrète, nos deux com­pères se dis­ent avec cer­ti­tude que très bien­tôt de nou­veaux jar­diniers vien­dront rejoin­dre ce beau site de La Mongeotte et qu’il le mérite. D’autant plus que depuis quelques temps on peut sen­tir ce besoin de prox­im­ité avec la nature et de con­trôle sur la qual­ité de ce que nous man­geons et don­nons à manger à nos généra­tions futures.

Au pas­sage et pour con­clure ce pre­mier épisode, saviez-​vous que Mongeotte était un prénom très prisé prin­ci­pale­ment à Dijon et un peu dans l’Est de la France au 17ème siè­cle ? Soyons cer­tains qu’une Mongeotte a habité cet endroit et qu’elle y était accueil­lante et chaleureuse à l’image de ce site et de ses jardiniers.

A très bien­tôt pour de nou­velles aven­tures jardinières.

Pino et Divento